Projets de recherche réalisés par les étudiants au doctorat

Les projets qui sont ici présentés sont ceux qui sont réalisés par des étudiants de doctorat supervisés (direction ou co-direction) par Diane Morin ou Mélina Rivard, donc par l’une ou l’autre des deux chercheuses principales de la Chaire DITC.

Les attitudes des intervenants et des gestionnaires œuvrant au sein d’organismes québécois à l’égard des personnes présentant une déficience intellectuelle

Isabelle Assouline

Sous la direction de Diane Morin

Dans les établissements de services spécialisés en déficience intellectuelle (DI), les attitudes du personnel influencent la qualité des soins offerts aux usagers. Les intervenants offrent un soutien personnalisé indispensable aux personnes présentant une DI, mais malheureusement, les recherches actuelles démontrent que leurs attitudes ne sont pas toujours positives. Les gestionnaires dans ces mêmes établissements ont souvent une relation indirecte aux usagers, mais celle-ci est tout de même importante. Les attitudes des gestionnaires envers la DI reflètent les valeurs de l’établissement et la culture organisationnelle, ce qui est en lien avec le bien-être général de ses usagers.

Ce projet de recherche doctorale porte sur une enquête réalisée auprès d’intervenants et de gestionnaires qui travaillent avec des personnes présentant une DI au sein d’organismes québécois, afin d’évaluer leurs attitudes à l’égard de la DI. Ce projet vise une meilleure compréhension des attitudes du personnel envers la DI, pouvant ainsi aider à cibler des interventions qui influenceraient la qualité des services offerts aux usagers. Ceci contribuerait davantage à une sensibilisation envers la DI et à l'inclusion sociale des personnes présentant une DI recevant des services au Québec. 

La culture organisationnelle et les croyances des intervenants à l’égard des troubles du comportement dans un milieu scolaire spécialisé

Sandra Azar

Sous la direction de Diane Morin

​Les recherches actuelles démontrent que l’attitude des intervenants face aux troubles du comportement joue un rôle crucial quant au développement et au maintien de ces troubles. Les connaissances et la compréhension que les personnes ont des troubles du comportement influencent leurs réactions. Les sources de provenance des croyances sont multiples et la culture organisationnelle en constitue une. La présente recherche vise à avoir une compréhension plus approfondie de la culture organisationnelle et des croyances des intervenants à l’égard des troubles du comportement. Les résultats pourront servir de guide à la détection des sources de provenance des croyances des intervenants à l’égard des troubles du comportement afin de cibler des interventions pour améliorer les attitudes et les services offerts aux élèves présentant une déficience intellectuelle et émettant des troubles du comportement dans un milieu scolaire spécialisé. 

Programmes et interventions disponibles pour les parents d’enfants ayant un trouble développemental : leurs fonctions et leurs effets. Perception et satisfaction de la qualité de la trajectoire de services lorsqu’un programme de soutien aux parents est offert en attente du diagnostic

Mélina Boulé

Sous la direction de Mélina Rivard

Ce projet de recherche comporte deux volets. Le premier consiste à réaliser une revue systématique de tous les programmes et interventions dédiés aux parents d’enfants ayant un trouble développemental (trouble du spectre de l’autisme, déficience intellectuelle, retard global de développement), d’évaluer leur fonction et de vérifier leurs effets. Ce projet de recherche vise, à plus grande échelle, à contribuer au développement d’un modèle logique de la trajectoire des familles dans les services québécois. Cette revue systématique servira également à soulever les besoins des parents, notamment en ce qui a trait au soutien psychologique. Le deuxième volet du projet de recherche consiste à évaluer la perception et la satisfaction de la qualité de la trajectoire de services des parents lorsqu’ils reçoivent un programme de soutien en attente du diagnostic pour leur enfant.

Différences et similitudes inter-sexe dans les facteurs de risque associés aux comportements agressifs d’adultes présentant une déficience intellectuelle

Mélissa Clark

Sous la direction de Diane Morin et Anne Crocker

Ce projet de recherche s’appuie sur les données recueillies dans le cadre de l’étude de Crocker et al. (2006; 2007) portant sur les comportements agressifs parmi les personnes ayant une DI qui vivent dans la collectivité. Il vise à explorer des facteurs pouvant contribuer au risque de manifester différents types de comportements agressifs extériorisés parmi une population d’adultes ayant une DI. Le premier volet de cette étude porte sur les mécanismes par lesquels les événements de vie négatifs, spécifiquement un historique de victimisation, conduisent à des comportements agressifs. En effet, le rôle de médiation potentielle des problèmes de santé mentale dans l’association entre l’historique de victimisation et la manifestation de comportements agressifs a été exploré. Les résultats de ce premier volet se trouvent dans l’article intitulé : Victimization History and Aggressive Behavior Among Adults with Intellectual Disabilities : The Mediating Role of Mental Health publié dans le International Journal of Forensic Mental Health (Clark, Crocker, & Morin, 2016). Le deuxième volet du projet de recherche a comme objectif d’examiner si des facteurs de risque tels que la sévérité de la DI, les handicaps du langage ou de la parole ainsi que les handicaps physiques (i.e. moteurs) ont un rôle modérateur dans les différences inter-sexe et la manifestation de comportements agressifs. Un deuxième article a été soumis auprès du Journal on Developmental Disabilities.

Liens entre la pratique sportive, la santé physique et mentale et les troubles du comportement chez les personnes ayant une déficience intellectuelle

Caroline Faust

Sous la direction de Diane Morin

La pratique d’une activité sportive aurait un lien direct avec la santé. Des normes pour le maintien d’une bonne santé chez la population générale existent mais, à notre connaissance, aucune étude ne s’est penchée sur les liens existants entre la fréquence, l’intensité de l’activité physique et l’état de santé des personnes ayant une déficience intellectuelle (DI). La littérature a également montré que la pratique sportive peut diminuer la manifestation des troubles du comportement (TC). Cependant, les études sur la relation entre ces deux variables chez les personnes ayant une DI sont limitées. À cet effet, les liens entre la fréquence et l’intensité de l’activité physique et la présence de TC demeurent inconnus. Ainsi, ce projet a pour objectif d’évaluer les liens existants entre l’activité physique et l’état de santé, puis entre l’activité physique et les TC en tenant compte des facteurs reliés à la pratique sportive (fréquence, intensité, type de sport pratiqué). Ce projet vise également à comparer l’état de santé des athlètes participant aux Olympiques spéciaux Québec (OSQ) à un échantillon de personnes ayant une DI provenant de l’étude État de santé des personnes ayant une déficience intellectuelle au Québec afin de savoir si les données des études effectuées auprès d’athlètes d’Olympiques spéciaux (OS) peuvent être généralisables à l’ensemble des personnes ayant une DI. Ce projet a requis la participation de 122 parents d’athlètes âgés de 18 à 45 ans présents aux Jeux d’été 2017 d’OSQ à qui nous avons demandé de compléter des questionnaires sur la santé et les TC de leur enfant. Les résultats de ce projet permettront de connaître l’étendue de l’utilisation de la base de données d’OS sur la santé des personnes ayant une DI et de mieux adapter les recommandations en matière d’activité physique et les programmes sportifs offerts à cette clientèle.

Évaluation des besoins des familles d’enfants ayant un retard global de développement et d’une formation interactive sur la gestion des comportements problématiques

Justine Grenier-Martin

Sous la direction de Mélina Rivard

Le projet de recherche vise dans un premier temps à évaluer les besoins des familles d’enfants ayant un retard global de développement (RGD) ou une déficience intellectuelle (DI) d’âge préscolaire, au Québec. Le sondage en ligne est réalisé afin de documenter la perception de la trajectoire de services vécue par les familles en lien avec les services d’évaluation diagnostique, les services d’intervention précoce et la gestion des comportements problématiques. Le second volet du projet vise à évaluer l’efficacité d’une formation interactive sur la gestion des comportements problématiques à l’attention des parents d’enfants ayant un enfant avec un RGD ou une DI. Ce volet permettra aussi d’observer l’effet de la formation sur différents indicateurs chez le parent tels que le sentiment de compétence parental, le stress parental ou la qualité de vie de la famille. Il s’agit d’une thèse par article et trois articles seront rédigés en lien avec le projet de recherche. 

Facilitateurs et obstacles liés au rôle de l’intervenant dans le soutien à la sexualité d’adultes ayant une déficience intellectuelle

Marie-Josée Leclerc

Sous la direction de Diane Morin

La sexualité est considérée comme une sphère importante du fonctionnement de l’être humain et ce, que la personne présente ou non une déficience intellectuelle (DI). Le développement de la sexualité des personnes ayant une DI est influencé, entre autres, par leur environnement social. Le soutien offert par les intervenants travaillant dans les milieux résidentiels joue un rôle important dans l’éducation et le soutien sexuel dispensés aux personnes ayant une DI. La présence de facteurs personnels ou liés à l’emploi peut avoir un effet sur le soutien que les intervenants offrent face à la sexualité des personnes ayant une DI.

Ce projet vise à décrire la perception des intervenants quant à leur rôle concernant le soutien à la sexualité qu’ils doivent offrir aux personnes ayant une DI ainsi que la présence de facilitateurs et d’obstacles à ce soutien.

Portrait des besoins des familles québécoises dont l’enfant présente trouble du développement: vers l’utilisation d’un modèle théorique cohérent pour le développement de services valides socialement

Charlotte Magnan

Sous la direction de Mélina Rivard et Céline Chatenoud

Ce projet consiste à traduire le Family Needs Assessment (FNA; International Family Needs Assessment Team, 2013), un outil mesurant les besoins familiaux de chacun des membres de la famille dont un des membres présente une déficience, selon 11 domaines du fonctionnement familial (santé, soins quotidiens, éducation, etc.). Ce projet procédera à la validation de ce questionnaire auprès de familles dont un des membres présente un trouble du développement afin d’évaluer la pertinence de cet outil en contexte québécois et dressera un profil des besoins de ces familles.

La santé des personnes ayant une déficience intellectuelle au Québec

Julie Maltais

Sous la direction de Diane Morin

Ce projet de recherche doctorale vise à contribuer à la littérature scientifique documentant et expliquant l’état de santé physique et mental des personnes ayant une déficience intellectuelle (DI). Ultimement, le projet a pour objectif de soutenir la réduction des iniquités en santé, ainsi que de favoriser l’inclusion des personnes présentant une DI. La thèse est composée de trois études quantitatives. Un article sera publié prochainement dans le Journal of Applied Research in Intellectual Disabilities. Il porte sur l’utilisation des services de santé par des adolescents et des adultes ayant une DI, tout en effectuant une comparaison avec la population générale. Un second article à propos des habitudes de vie est présentement évalué par une revue avec comité de pairs. L’activité physique, les habitudes alimentaires et l’utilisation de substances y sont analysées et comparées aux paramètres de la population générale. Un troisième article sera également soumis sous peu. Ce dernier documente la perception de la qualité de vie liée à la santé, telle que mesurée par le SF-36v2. Cet outil figure parmi les plus utilisés en recherche épidémiologique pour étudier l’état de santé des populations, mais a été très peu utilisé auprès des personnes ayant une DI, d’où l’intérêt de cette recherche. Différents facteurs en lien avec les variables santé examinées ont été pris en considération, dont les caractéristiques sociodémographiques, les syndromes associés, le trouble du spectre de l’autisme, le milieu de vie, la mobilité, et le niveau de la DI. La complétion du projet est prévue pour l’hiver 2020.

Attitudes des éducateurs et des gestionnaires des milieux de garde sur l’éducation inclusive et l’inclusion des enfants ayant un TSA

Catalina Mejia-Cardenas

Sous la direction de Mélina Rivard

Ce projet de recherche vise tout d’abord à traduire et à valider des outils en français sur les attitudes face à l’éducation inclusive et ensuite à faire un portrait des attitudes des éducateurs et des membres de la direction des milieux de garde face à l’éducation inclusive en général et face à l’inclusion des enfants présentant un TSA en milieu de garde ordinaire. Ce projet vise à donner la parole aux personnes directement impliquées au quotidien dans l’inclusion en milieu de garde et à décrire leurs perceptions face aux éléments qui peuvent faciliter cette inclusion.

Programme de gestion des comportements problématiques auprès de jeunes enfants ayant un trouble du spectre de l’autisme : implantation, validité sociale et effets sur les intervenants

Zakaria Mestari

Sous la direction de Mélina Rivard

Ce projet de recherche vise à évaluer l’implantation du programme Prevent-Teach-Reinforce for Young Children (PTR-YC) par des intervenants des centres de réadaptation en petite-enfance, auprès de familles d’enfants ayant un TSA et présentant des comportements problématiques. En évaluant l’implantation de ce programme de gestion des comportements problématiques, ce projet vise à mieux comprendre les obstacles et les facilitateurs responsables de l’implantation du PTR-YC au sein des services publics québécois. Pour ce faire, le point de vue des intervenants et des parents sera pris en considération, afin de pouvoir modifier, bonifier et mieux adapter le PTR-YC aux besoins des familles et des professionnels. De plus, ce projet de recherche vise à évaluer l’impact de la formation suivie par les intervenants, de la supervision offerte par l’équipe de recherche et de l’implantation du PTR-YC sur les intervenants. En s’intéressant aux réactions émotionnelles et cognitives de ceux-ci face aux comportements problématiques, en plus d’évaluer leurs symptômes d'épuisement, ce projet propose d’évaluer trois composantes démontrées comme ayant un impact sur la manière d’intervenir face aux comportements problématiques.

Adaptation psychologique des frères et des sœurs d’enfants ou d’adultes ayant un diagnostic de trouble du spectre de l’autisme (TSA), de déficience intellectuelle (DI) ou d’un autre retard de développement (RD) lorsque ces derniers présentent des comportements problématiques

Corinne Rochefort

Sous la direction de Mélina Rivard et Alison Paradis

Le projet de recherche portera sur l’ajustement psychologique de la fratrie de personnes présentant un TSA, une DI ou un autre RD lorsque ces dernières présentent des comportements problématiques. Plus précisément, nous désirons approfondir l’aspect du trauma pouvant être présent chez la fratrie de ces enfants présentant des comportements problématiques. Un examen de la portée de la littérature est présentement en cours afin d’obtenir un portrait des connaissances actuelles et d’orienter davantage la future question de recherche.

Évaluation du modèle pyramide (PM) et de l’encadrement des éducateurs en garderie dans l’amélioration des compétences socioaffectives et la diminution des comportements problématiques chez les jeunes enfants

Alexandra Rothstein

Sous la direction de Mélina Rivard

L'objectif général du projet est d'évaluer l’effet de la formation PM et le live coaching pour des éducateurs dans les garderies au Québec. Plus spécifiquement, le premier objectif est d’évaluer les effets d'une formation de groupe du PM sur a) les connaissances des pratiques de PM, b) les attitudes des éducateurs envers l’inclusion, c) leur perception de la validité sociale du modèle. Le deuxième objectif est d’évaluer l'effet du live coaching sur la mise en œuvre des stratégies PM par l'éducateur. Le troisième objectif est d’évaluer l'impact du PM et du live coaching sur les compétences sociales et les comportements problématiques des enfants en classe. Trente-trois (33) éducateurs provenant de 8 milieux de garde ont reçu la formation de deux jours, puis 10 des 33 éducateurs ont reçu 8 semaines de coaching en milieu naturel par la suite. Un devis mixte a été utilisé.

Mise en place et évaluation d’un programme de soutien informatif et social web pour les parents d’adolescents ayant une déficience intellectuelle

Karen Rutt

Sous la direction de Diane Morin

Les parents d’adolescents ayant une déficience intellectuelle rencontrent de nombreux défis auxquels correspondent plusieurs besoins de soutien. Ces parents recherchent activement de l’information sur tout ce qui entoure la déficience intellectuelle ainsi que sur les services dont leur adolescent ou eux-mêmes pourraient bénéficier. Ces parents font cependant souvent face à de longues listes d’attente avant d’avoir accès à des services. Afin de pallier ces difficultés, un programme de soutien informatif déjà existant pour cette clientèle sera mis à jour, converti en version web et offert aux parents d’adolescents ayant une déficience intellectuelle. Des forums de discussion seront également mis à la disposition des parents afin qu’ils puissent échanger entre eux. L’utilité de l’internet dans la mise en place d’un groupe de soutien informatif et social a été démontrée comme étant efficace, facilitant l’accès à l’information, s’adaptant à tous les horaires et réduisant les déplacements des parents. L’efficacité du programme de soutien informatif web sera ensuite évaluée et comparée à celle du programme initial requérant la présence des parents à 6 rencontres de 2 heures chacune.

Les fonctions exécutives chez les enfants d’âge préscolaire ayant un trouble du spectre de l’autisme avec ou sans déficience intellectuelle

Amélie Terroux

Sous la direction de Diane Morin

Les enfants ayant un trouble du spectre de l’autisme (TSA) avec ou sans déficience intellectuelle (DI) présentent, en plus des difficultés sur le plan de la communication et des comportements ou intérêts restreints, des déficits des fonctions exécutives. Les fonctions exécutives sont associées, notamment, à la réussite scolaire et aux compétences sociales. Ce projet a pour objectif de décrire les fonctions exécutives d’enfants âgés entre 2 et 5 ans ayant un TSA et répondant ou non aux critères de la DI. Les objectifs spécifiques sont : 
1) de décrire le profil des enfants ayant un TSA sur le plan des fonctions exécutives, du fonctionnement intellectuel et des comportements adaptatifs ; 
2) d'étudier l’évolution des profils des enfants après douze mois d’intervention sur le plan des fonctions exécutives. 

 

L’étude des fonctions exécutives chez les enfants d’âge préscolaire pourrait permettre une meilleure conceptualisation de ces fonctions et de leur rôle dans le développement optimal de ces enfants.

Une comparaison démographique des soins d’urgence en psychiatrie entre les enfants ayant un trouble neurodéveloppemental et ceux qui n’en présentent pas

Tania Viviani

sous la direction de Diane Morin et Dr. Brian Greenfield

Ce projet de recherche vise à comparer les jeunes ayant un trouble neurodéveloppemental (ND) en crise avec les jeunes typiques qui se présentent à l’urgence pour une consultation psychiatrique. Comme la prévalence de cette population ND augmente, autant dans la population générale que dans sa présentation à l’urgence, il apparait pertinent d’avoir une meilleure compréhension de ces profils cliniques et démographiques pour bien comprendre les besoins de ces jeunes ND.